jeudi 28 août 2014

Tour Des Alpes... 8: La balade du gars heureux

Etape 8 : La balade du gars heureux

Spitzing (Allemagne) - Salzbourg (Autriche)




Après le désormais sacro-saint défonçage de buffet de petit dej‘ avec le vol de barquettes de confitures et de Nutella qui va avec, me voici en route pour Salzbourg! Ce soir je vais donc dormir dans la ville la plus éloignée, par rapport à chez moi, de tout mon voyage! 

Le trajet de la journée commencera par les petits chemins empruntés la veille, mais cette fois-ci, avec la belle lumière du matin... 

Heu...on va plutôt dire la lumière super dure d'une matinée d'été en fait!



Très vite je vais me retrouver dans des paysages moches, avec un temps pourri.

Ou alors c'est peut-être l'inverse...

Franchement ce grand soleil, avec juste ce qu’il faut de fraîcheur, ça fait du bien !

Après seulement quelques kilomètres me voici de retour sur des routes à conn*rds…c’est marqué dessus!



Et en plus les paysages sont pas dégueulasses!
Les sensations ne sont pas trop là niveau pilotage mais peu importe, je roule tranquille, et ce sera comme ça toute la journée…en mode balade de grand-père. Ça me convient farpaitement !

Dans la descente d'un petit col je me retrouverais dans un gros nuage…


Et puis je rejoins la route des Alpes allemande...

Ach! GroSSeuuuh Montagneuhh!

Pas du tout une route qui tourne dans tout les sens, mais plutôt le genre à être sinueuse…parfaite pour une conduite cool tout en prenant du plaisir.

Je vais donc continuer comme ça dans la plaine autrichienne…heu, non, allemande…heu…je franchis la frontière Autriche-Allemagne 5 fois par jour depuis quelques temps alors je ne sais plus trop !

Allemagne? Autriche? Les paris sont ouverts!










Puis je vais attaquer un nouveau petit col…la montée est sans plus, mais la descente est super, pleines de gros virages. Seulement quand on descend des routes en moto, on a beaucoup moins d’accroche, donc c’est moins fun...



Mais passé quelques kilomètres, je me rends compte que je me suis planté de route et qu’il me faut rebrousser chemin…je vais donc devoir repasser par ce col, mais dans le « bon » sens cette fois !

Quelle dommaaaaaage !

Certes les sensations ne sont vraiment pas terribles, mais cela fait plaisir de prendre de bons virolos, au sec, et ce quelques soit le rythme...dans le cas présent on pourra qualifié le rythme de « grand-père arthritique». Du coup, photo au sommet !



Et puis encore une fois, je vais me retrouver dans une route super sympa et sinueuse, idéal pour la balade, le nez au vent, en appréciant le paysage.





En admirant le paysage donc, mais aussi ce grand ciel bleu!

Sur les coups de 13h, je suis déjà à Salzbourg, mon point de chute du jour. Et oui, un tout petit roadbook aujourd’hui. J’avais plus ou moins prévu qu’à ce stade du voyage, une petite journée serait sympa pour pouvoir se reposer, et je dois dire bien humblement que, sur ce coup, je suis plutôt fier de mon organisation!

 *et il est modeste avec ça*

Vu l’heure, je me cale dans un McCafé pour choper du wi-fi et voir si je peux trouver une concess' Kawasaki ou un garage moto lambda pour faire entretenir ma chaîne qui commence à tirer la gueule (et oui, une chaîne de moto ça se détend)…L'échec sera total puisque la concess’ Kawa la plus proche est à 400 bornes, et que pour le reste, vu que je ne comprends rien à l’Autrichien, j’aurai vite fait d’abandonner. 
Une petite demi-heure plus tard je me retrouve à l’auberge de jeunesse où je dors ce soir. Je vais alors prendre le temps de faire une course et surtout...de faire mes comptes. Et miracle, ce n’est pas encore la banque route!  (Note: pas encore...mais ça ne va pas tarder!)

Il est alors 19h et c'est donc l’heure de ma binouze !

Il y a pleins de jeunes qui vont en ville faire la fête ce soir là…mais de mon coté, une fois ma bière bu et mon sandwich goulûment avalé, je vais faire le vieux et me coucher à 22h...

La vieillesse est un naufrage.

Normalement j’aurais du dormir en dortoir, mais comme une fois sur deux depuis le début de voyage, je me fais « surclasser » et me retrouve dans une chambre avec deux lits, et tout seul !

Enfin…au début.

Je m’endors vers 22h30…et à un moment, peut-être vers 23h/23h30, j’ouvre les yeux, et là, j'aperçois dans la pénombre une forme... y a un gars dans la piaule !

...

Bordel ça surprend !

Je le vois qui essaie d’être discret…

Nan mais mon gars, j’entends rien, tu peux foutre le bordel que tu veux, lui dis-je alors dans mon anglais des plus approximatif. Je crois que ça lui enlevé un poids…allez, bonne nuit !

Encore une chouette journée, bien différente des autres en raison notamment de la météo et de l’aspect balade vraiment très tranquille dans de beaux paysages de plaines…mais maintenant que j’ai passé deux jours cools sur les routes de Bavière, qui m’ont permis de récupérer de mes folles aventures humides et embrumées, je ne serais pas contre retrouver la haute montagne. Et bien mon vœux sera exaucé dès le lendemain puisque j’attaquerai deux merveilleux cols à plus de 2500m... entre autres !

----------
Vous pouvez retrouver une autre partie de ma production photo (Motos, motards, street, urbex et quelques paysages) ici:

https://www.facebook.com/PicturesFromChaos.fr?ref=hl

---------
Si vous aimez ce blog, le trouvez digne d’intérêt, n'hésitez pas à le partager avec vos potes, votre concess' moto, votre grand-mère ou votre chat... En effet, mon prochain projet de voyage, très loin, dans une contrée sauvage, va me demander un très fort investissement. Je vais donc chercher sérieusement des sponsors, et plus ce blog sera vu et partager, plus j'aurai de chance d'en trouver! Merci à vous!
----------

1 commentaire:

  1. Merci pour le récit de se voyage, ainsi que les magnifiques photos. V

    RépondreSupprimer